BHL veut toujours mettre l’Algérie à feu et à sang

 BHL, Laurent Fabius et Bernard Kouchner au grand meeting organisé pour une Syrie démocratique, le 4 juillet 2011….

 

 

Souvenez-vous, en juillet 2011, les sionistes BHL (*l’homme qui revendique haut et clair son appartenance au sionisme et à Israël), Fabius et Kouchner étaient à la tête d’une vaste campagne, voire une véritable propagande, qui disait ceci : « Bachar Al-Assad doit partir. » Fichtre ! Rien que cela. De quel droit ces hommes se mêlent-ils des affaires d’un pays souverain et indépendant ? L’Etat juif et sioniste d’Israël leur aurait-il donné ce pouvoir ? Mais nous voyons, aujourd’hui, dans quel état se trouve la Syrie. Un pays ruiné, éclaté, plongé dans un terrible chaos, au bord du précipice. La ville d’Alep a été rasée et n’est plus que débris. Pourtant, du temps d’Assad, les Syriens vivaient bien, me semble-t-il. Qu’est-ce qui a poussé les Syriens à s’entre-tuer, à s’autodétruire, au nom du Printemps Arabe ? L’agent du Mossad BHL est, à lui tout seul, une explication à cette tragédie syrienne. 

D’ailleurs, ce même BHL qui était déjà un chef de guerre auprès de Nicolas Sarkozy dans la campagne libyenne. Et là également, les Libyens vivaient bien du temps de Kadhafi. Qu’est-ce qui les a poussés à détruire leur pays et s’autodétruire par la même occasion, toujours au nom de ce fantôme, cet acteur invisible et si dévastateur, baptisé Printemps arabe ? Ainsi BHL se soucierait du bonheur des Arabes, de leur réussite politique, sociale et économique. Bon, nous sommes le 18 décembre, proche de Noël. On peut donc toujours croire aux contes pour enfants. Il n’empêche que c’est gros quand même. Qui peut encore croire ce « philousophe » imposteur ?

Et puis, il y a l’Algérie. Ah, l’Algérie ! Pays natal de BHL ; il vit le jour précisément à Beni-Saf, dans l’Ouest Algérien. Alors, BHL appelle de tous ses vœux, de toute son âme, à une partition de l’Algérie et soutient de fait une Kabylie indépendante. Le MAK (qui porte bien son nom !) est un parti politique ‘pro-sioniste), non reconnu par le pouvoir algérien, et qui justement prône l’indépendance de la Kabylie. Quelle aubaine. Il n’en fallait pas plus à BHL pour s’engouffrer dans cette brèche. Ferhat Mehenni, qu’on pourrait qualifier de traître aux siens qui ont courageusement lutté pour l’indépendance de l’Algérie, est à la tête du MAK et reçoit donc l’appui de BHL et d’Israël. En effet, l’Ambassade d’Israël à Paris reçoit régulièrement Mehenni et ses sbires. La déstabilisation de l’Algérie, via la Kabylie est une option toujours d’actualité. Ces gens-là n’abandonnent jamais le combat.

Bien entendu, si le sujet n’était pas aussi grave, on eût pu sourire à l’idée de voir comment l’Etat sioniste et juif d’Israël, dont BHL est lié de manière viscérale, traite les Palestiniens et quelle suite il donne à leur juste combat pour un Etat indépendant (reconnu par l’ONU et la communauté internationale). Mais bien entendu, le rêve secret qu’entretient BHL pour l’Algérie, c’est de voir ce pays détruit, ravagé, morcelé et désintégré, dans un seul et unique espoir : celui d’y retourner un jour. Et puisse Dieu ne jamais lui accorder ce privilège.

BHL :« L’Algérie n’est pas un pays arabe ni islamique mais un pays juif et français, sur un plan culturel » ajoutant « que l’Algérie connaîtra elle aussi un printemps arabe ».

BHL aurait déclaré aussi que « ces printemps arabes, c’est bon pour Israël !»

(*) BHL affiche publiquement sa fidélité au sionisme et à Israël 

Touhami Moualek

À propos de touhami

Écrivain, penseur, humaniste, défenseur des droits de l'homme, engagé politiquement et idéologiquement. Auteur de : La Déchirure, Algérie de mon père, France de mon enfance Aux Editions EDILIVRE
Ce contenu a été publié dans Néocolonialisme, Politique générale. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.