Ignoble récupération politique de l’attentat de Berlin

Ignoble attentat à Berlin perpétré par DAESH

L’Allemagne se remet à peine de ses blessures, comptant encore ses morts et ses blessés, que des voix rageuses s’élèvent au milieu de la nuit, dans un ciel glauque, pour récupérer cet attentat terroriste, ces cadavres, ces pauvres gens apeurés, à des fins bassement politiciennes et purement stratégiques, en vue de répandre la haine, la peur, les fantasmes, l’irrationnel et un nationalisme exacerbé. Vaste programme de démolition que celui de l’extrême droite consistant à s’attirer les voix de citoyens plongés dans le doute, inquiets de l’avenir. Le FN ne rassure pas, il terrorise et tourmente. Le FN n’a aucune solution crédible, il veut casser ce qui existe. Le FN n’apportera aucun bonheur aux Français, il contribuera à les diviser, à les monter les uns contre les autres, à les affaiblir et les isoler du reste du monde. Quel pays, quelle Nation, quel peuple, quel Etat voudra d’une France, pays symbole de liberté et des droits l’homme, plongée dans la haine, la xénophobie et le racisme ?

loading...

Honteuse récupération politique de l’attentat

Tels des chacals, attirés par l’odeur du sang, les mouvements populistes et extrémistes européens s’avancent en rang serré et crient aux foules apeurées : « Haro sur Angela Merkel qui a osé accueillir des migrants au lieu de les renvoyer en enfer ! » Quelle belle Humanité. Le Paradis sur Terre appartiendrait-il à des extrémistes, des marchands de haine, des égoïstes sans-cœur ? On se félicite du Breixit, on crie victoire, on jubile. Normal, il est l’expression d’un repli sur soi, d’un refus de l’autre, d’un retour aux sources de conflits et de guerres de jadis. Pourtant, nous savons que bien des britanniques regrettent déjà ce choix précipité et aventureux. D’ailleurs, qu’attend le pouvoir britannique pour enclencher le processus de divorce tel que précisé dans l’article 50 du traité (Lisbonne) sur l’Union Européenne ?

Les migrants sont majoritairement des réfugiés qui fuient la guerre dans leur pays. Des guerres dont les pays occidentaux sont loin d’être étrangers. En effet, que ce soit en Afghanistan, en Irak, en Libye et en Syrie, il y a eu des prises de position directes des uns et des autres qui n’ont rien réglé mais qui ont, en réalité, compliqué et aggravé la situation. Le cas syrien est un exemple concret. Alors, dans ces conditions, fallait-il rejeter tous ces demandeurs d’asile — ce qui est contraire aux traités de Genève ratifiés par la France — et les renvoyer chez eux ? Quelle honte ! Je dis, avec calme et raison, à Marine le Pen (Présidente du FN) et à sa nièce Marion le Pen (députée) : « Oui, Madame Merkel a été l’honneur de l’Europe en accueillant tous ces migrants à l’agonie, en leur donnant un espoir, quand d’autres ont été le déshonneur par des appels à la haine. »

Demain, à l’aube d’une nouvelle ère, lorsque nous aurons franchi ces périodes tumultueuses, douloureuses — et nous les franchirons — l’Histoire vous donnera tort et vous jugera. 

Touhami Moualek    

mtouhami – INFO PARIS

loading...

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.