La France que j’aime n’est pas celle du Front National

2013-09-14T171145Z_1_APAE98D1BRO00_RTROPTP_3_OFRTP-FRANCE-FN-MANIFESTATION-20130914

 Il ne faut pas laisser la propriété de la France au Front National ; de quel droit l’extrême droite s’arrogerait-elle la France ? Qu’est-ce que le FN a fait pour la France ?

 

Est-il écrit que le FN est propriétaire de la France ?

Pourquoi laisser la France au Front National ? La France appartient à celles et ceux qui l’aiment. Nous ne voulons pas d’une France qui soit exclusive, réservée à des citoyens répondant à des critères ethniques. Nous aimons la France telle qu’elle est : multicolore et multiethnique.

Lors des attentats de Paris visant Charlie Hebdo en janvier 2015, la communauté internationale avait montré sa pleine solidarité avec la France et le peuple français. En novembre de la même année, le monde entier avait également témoigné son profond respect, son affection et son total soutien avec les Français, après les multiples attentats perpétrés à Paris, notamment au BATACLAN et près du Stade de France. Preuve en est que la France reste un pays aimé, admiré et mondialement respecté.

Pourtant, lors des élections régionales, déroulées en décembre 2015, dans la foulée des horribles actes terroristes, les Français auront une réaction indigne, voire méprisante, par rapport aux innombrables soutiens internationaux, en votant massivement pour un parti de l’extrême droite. Le Front National sortira en effet vainqueur à l’issu du premier tour.

Pendant la campagne précédant les élections régionales, une gamine qui n’a de vécu et d’expérience de la vie qu’un simple patronyme (le Pen) dira : La France n’est pas une terre d’islam. Un message subliminal signifiant en réalité ceci : attention la France devient une terre d’islam. Un appel à la guerre sainte, à la division, à la haine entre Français. Mais cette apprentie sorcière en devenir évoquera également « l’histoire et la culture » judéo-chrétienne de la France.

Marion Maréchal le Pen s’arroge un droit exclusif sur la France

Le Front National, parti raciste et xénophobe. Comment peut-elle, cette ignorante et stupide Marion Maréchal le Pen, parler de civilisation judéo-chrétienne, alors que l’on sait de manière évidente aujourd’hui que l’Eglise a passé son temps à persécuter et à massacrer tous les Juifs de la Terre ? D’ailleurs, la période de l’Inquisition connut un pic en matière de persécution. Et c’est auprès des Musulmans, notamment les Arabes, que les Juifs trouveront protection.

Cette misérable Marion Maréchal le Pen poussera sa haine viscérale de l’islam, et donc des Musulmans, jusqu’à prononcer l’imprononçable. Elle affirmera, en effet, sans aucune gêne, ni retenue, défiant même la justice, que les citoyens d’origine musulmane ne peuvent prétendre à être traités au même rang que les citoyens d’origine catholique («Race» blanche). Les Français musulmans seraient donc, selon cette parvenue, des citoyens de seconde zone. Pour étayer son discours raciste, xénophobe et intolérable, elle citera le sacre de Clovis en la cathédrale de Reims. Autrement dit, pour cette sotte, l’histoire de France débute à Reims avec Clovis. Une bien courte Histoire, en vérité.

Juifs et Musulmans sont issus d’un même père : Abraham

Front National et religion. Marion Maréchal le Pen sait-elle que Juifs et Musulmans (Hébreux et Arabes) sont historiquement et culturellement plus proches entre eux, qu’elle de sa propre veine jugulaire ? Si cette révisionniste et négationniste de l’Histoire française avait lu la Bible, elle y aurait appris que Juifs et Musulmans ont un même père : Abraham (paix et salut sur lui). Son épouse SARAH aura pour fils ISAC, et son épouse AGAR mettra au monde ISMAËL. Ainsi Juifs et Musulmans ne sont pas des demi-frères mais des frères puisque du même père (en islam c’est la filiation du père qui prime). Elle aurait aussi pu noter qu’Abraham (père de la religion abrahamique) est le premier des soumis (muslim, en arabe) à Dieu. La fête musulmane sacrificielle (Aïd Ada) en témoigne chaque année.

Ce que je veux dire à cette misérable Marion Maréchal le Pen est clair : les musulmans d’Europe, et particulièrement ceux de France, ne seront jamais les nouveaux Juifs de 39-45. Et qu’elle trouvera sur sa route non seulement les Musulmans de France, mais également leurs demi-frères : les Juifs de France.

Cette triste femme, n’ayant politiquement encore rien prouvé, puisque à peine sevrée, est désormais plus qu’avertie ! Il est des propos et des discours qui ne passent pas et ne passeront jamais. 

Touhami Moualek

mtouhami – INFO PARIS

À propos de touhami

Écrivain, penseur, humaniste, défenseur des droits de l'homme, engagé politiquement et idéologiquement. Auteur de : La Déchirure, Algérie de mon père, France de mon enfance Aux Editions EDILIVRE
Ce contenu a été publié dans Politique générale, Société. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à La France que j’aime n’est pas celle du Front National

  1. Anonyme dit :

    Dans l’islam lorsque l’on est issu d’un même père, l’on est frère à part entière. C’est à dire que l’on a les mêmes droits, notamment en matière d’héritage. Ismaël et Isaac sont donc frères et non pas demi-frères.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.