Le retour du pompier pyromane

A qui profite l’actuelle situation déplorable et catastrophique à l’UMP ? A Nicolas Sarkozy. Que tout cela ait été combiné dès le départ pour préparer son retour ne m’étonnerait en rien. En réalité, celui qui est responsable de la désertification, de l’effondrement, des malheurs et de l’ambiance exécrable de l’actuelle UMP, c’est bien Nicolas Sarkozy. Parce que ce dernier a joué avec les valeurs humanistes de la droite traditionnelle et républicaine, au profit de sa carrière personnelle, n’hésitant pas à reprendre à son compte les idées extrémistes, racistes, xénophobes et dangereuses du Front National. Nicolas Sarkozy n’a pas servi l’UMP, il s’est servi de l’UMP à des fins personnelles ; il a dépouillé ce parti de toutes ses substances politiques qui en faisaient l’un des principaux partis politiques démocratiques et républicains.

Les principaux responsables politiques de la droite n’ont aucun courage politique, aucune envergue, aucun charisme et aucune stature de Chef d’Etat. Parce que Nicolas Sarkozy a perdu, il ne faudrait pas l’oublié. Il a non seulement perdu, mais on peut même affirmer que l’élection de François Hollande – sans remettre en cause les compétences personnelles de ce dernier : on en a eu un aperçu lors de son discours du Bourget – est due d’abord à un rejet massif du personnage par les Français. Et personne à droite, je dis bien personne, n’a eu le courage de lui demander des comptes sur un échec qui était pourtant programmé. Parce que la droite est devenue plus que jamais, sous le règne de Nicolas Sarkozy, une droite friande de la politique du culte du chef.

Tant que la droite française ne reviendra pas à ses valeurs, et non pas à celles du Front National, elle ne guérira pas des maux qui l’accablent aujourd’hui ; des maux dus à la trahison, au reniement de soi, à la perte de son identité politique, culturelle et sociale. Si l’on devait mettre tout cela en balance, Nicolas Sarkozy a apporté plus de mal que de bien. Et revoir ce pompier pyromane célébré comme le sauveur par une droite à genoux me fait dire que ces gens-là n’ont en définitive rien compris au suffrage universel exprimé au mois de mai dernier par l’ensemble des citoyens Français. Oui, que ce soit Sarkozy, Hortefeux, Guéant, Gaino et autre Copé, tous ont contribué a coulé le navire UMP. Et qaund un bateau coule, il est impossible de le remonter à la surface. Il faut en construire un autre. Et bien entendu en changeant les timoniers !

Touhami Moualek

VOUS AIMEREZ AUSSI :

À propos de touhami

Écrivain, penseur, humaniste, défenseur des droits de l'homme, engagé politiquement et idéologiquement. Auteur de : La Déchirure, Algérie de mon père, France de mon enfance Aux Editions EDILIVRE
Ce contenu a été publié dans Politique générale. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.