BHL affiche publiquement sa fidélité au sionisme et à Israël

bhl_fabius_kouchner_01

BHL a déclaré :  C’est en tant que juif que j’ai participé à l’aventure politique en Libye, lors de la première Convention nationale organisé par le Conseil représentation des organisations juives de France (CRIF), ajoutant :  J’ai porté en étendard ma fidélité à mon nom et ma fidélité au sionisme et à Israël.

 

 

BHL, l’homme qui assume être un profond sioniste

Ces propos ont au moins l’avantage d’être clairs. BHL confirme ce que nous savions déjà et que nous n’avons jamais cessé de répéter : il est un fervent sioniste défenseur d’un sionisme pur, dur et radical. Rappelons que le sionisme est une idéologie politique aveugle ayant eu pour conséquence directe la création par la force d’un Etat juif en Palestine, et ayant toujours pour visée la création du grand Israël (Eretz Israël), selon la tradition biblique (terre promise). Lors des massacres perpétrés par ses frères sionistes, au cours des attaques contre le Liban et contre la bande de Gaza, BHL s’était déclaré attristé pour les morts civils mais renvoyait la responsabilité sur le Hezbollah et le Hamas. Autrement dit, massacrer des Résistants qui résisteraient à leurs oppresseurs serait tout à fait normal dans la philosophie de cet imposteur. BHL ne précisera pas non plus que les sionistes, pendant ces agressions sauvages et d’une barbarie inouïe, ont non seulement utilisé des armes prohibées par les Conventions internationales (bombes au phosphore et à l’uranium appauvri, entre autres), mais qu’en plus ces mêmes sionistes assassins et criminels de guerre (au même titre que Georges W. Bush et Tony Blair en Irak) ont testé de nouvelles armes sur des populations civiles sans défense. BHL ne dira jamais non plus que cet Etat juif, arraché aux Palestiniens à la suite d’un Holocauste intereuropéen, est depuis devenu une véritable caserne militaire où sont entassés des milliers de tonnes d’armes et de bombes, y compris des armes nucléaires. La vraie menace dans la région et pour le monde n’est pas l’Iran, c’est bel et bien Israël !

BHL cible l’Algérie, son paradis perdu

En apartheid, BHL aurait ajouté (selon des indiscrétions) : La prochaine cible sera l’Algérie. Comprenez en langage décodé : Nous (BHL et consorts) y travaillons. Et cela corrobore avec les propos de Nicolas Sarkozy qui aurait dit au responsable du CNT, quand ce dernier s’était plaint de l’attitude de l’Algérie par rapport à ce même CNT ambigu, ceci : Attendez de voir ce qui va se passer en Algérie d’ici 1 an et d’ici 3 ans en Iran. Et la seule manière d’atteindre l’Algérie, c’est bien entendu de tenter de la déstabiliser de l’intérieur, en pratiquant la politique de la division ; technique rodée et bien huilée employée par les sionistes là où ils veulent s’implanter. On crée des troubles, des désordres et ensuite, au nom de l’humanité et des droits fondamentaux humains, on intervient pour s’installer, en massacrant si besoin. Bernard Kouchner avait baptisé cette stratégie : droit (ou devoir) d’ingérence. Rappelez-vous également le fameux projet de l’UPM (Union Pour la Méditerranée) cher à Nicolas Sarkozy. Ce projet a capoté, car les Algériens ont refusé de collaborer avec les Israéliens tant que ces derniers ne reconnaîtront pas aux Palestiniens le droit d’avoir un Etat libre et souverain. Il est facile dans ces conditions d’en vouloir aux autorités algériennes. Autre carte abattue récemment : en réunion plénière de la Ligue Arabe, le ministre Qatari a lancé au ministre algérien : Ne soutenez pas trop la Syrie, car lorsque votre tour viendra vous aurez besoin de nous. Reste à savoir qui représente le « Nous ». Le jour de la Cène, Jésus était en compagnie de 12 apôtres. Entre le Qatari et l’Algérien, qui est Judas ? C’est à ses fruits que l’on reconnaît un arbre, a dit Jésus, fils de Marie.

Touhami Moualek

mtouhami – INFO PARIS

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.