Je suis Charlie une nouvelle religion est née en France

Je suis Charlie – Sur le sable de Perros Guirec

Je suis Charlie est né et devient une véritable religion révélée. Tout crime doit être puni, il y a des lois pour cela. Toute idéologie funeste doit être combattue par d’autres idéologies, c’est-à-dire par des idées contraires. Mais faire d’un drame national une nouvelle religion, c’est sombrer dans un dogmatisme sectaire 

 

Même les enfants sont touchés par le Je suis Charlie

Après les violents attentats perpétrés au siège de Charlie Hebdo, la France a été plongée dans une émotion nationale pendant plusieurs jours, voire des semaines, finissant même par contaminer une bonne partie du Monde. On sait que l’émotion négative suscite l’angoisse, le désarroi, la crainte et l’affolement. Même des enfants, selon certains témoignages de parents, ont été touchés au point de passer de nombreuses nuits agitées. L’émotion paralyse et empêche de voir les réalités dressées devant soi. Elle plonge dans la peur et l’irrationnel. 

De là, bien entendu, à tirer profit des actes odieux commis en plein cœur de Paris, nos responsables politiques y songent. Marine le Pen s’est jetée dès le début dans la mêlée, mais s’est vite rétractée lorsqu’elle comprit le piège tendu par ses adversaires politiques. En effet, ses hâtives accusations portant sur un islam radical enraciné, selon elle, en France l’auraient vite mise au ban d’une classe politique française toute recueillie dans une émotion fusionnelle et une unité à scander : pas d’amalgame ; ce slogan fera d’ailleurs péter une durite à des Philippe Tesson et autre ténor des médias français, à la ramasse et dépassés par les événements. Beaucoup de Français se sont lâchés, montrant leur vrai visage. 

Mais cette France, terre des Droits de l’Homme, de la liberté d’expression et d’opinion, va, dans cette émotion, dévoiler sa radicalisation. En effet, guidée par ses responsables politiques, transformés en pionniers de la vertu pour l’occasion, la France va entrer dans la récupération politique en exploitant ces actes barbares avec l’assentiment de tous ses citoyens. Désormais, un seul mot d’ordre, un seul cap, une seule pensée et un seul idéal collectif : Je suis Charlie. La fusion de tout un peuple apeuré.  

Une nouvelle religion est née

Et gare à celles et ceux qui ne seraient pas Charlie. L’enfer, le bûcher, les juges attendent les révisionnistes, les négationnistes du Je suis Charlie. Autrement dit, vous êtes avec ou contre Charlie. Aucune autre voie (ou voix) n’est possible. Les médias, les politiques, les personnalités publiques et l’écrasante majorité des citoyens ont décidé que ce serait comme cela et pas autrement. Aucune dérogation ne sera acceptée. 

Dans le pays de Voltaire, la contestation est soudain devenue interdite, la critique passible des tribunaux, et toute autre interprétation — de la vérité révélée — vouée à un autodafé via les procédures en référé. Inquiétant. Car l’esprit de Charlie Hebdo — que l’on aime ou pas — était de s’attaquer à l’obscurantisme, au fanatisme religieux. Certes, j’en ai contesté les méthodes (caricatures blessantes sur le Prophète), mais le fond était tolérable. Or, Je suis Charlie nous a infligé une dictature intellectuelle, un autoritarisme étatique avec la bénédiction de la majorité des citoyens, tous conditionnés. Je suis Charlie est devenu une religion révélée, avec ses dogmes, ses interdits. Charlie règne en maître absolu. Une nouvelle religion monothéiste est née. Elle a même ses martyrs. 

Touhami Moualek

mtouhami – INFO PARIS

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.