En France c’est toujours le haro sur l’Algérie qui l’emporte

671518-abdelaziz-bouteflika
Abdelaziz BOUTEFLIKA, Président de la République démocratique et populaire algérienne

Haro sur l’Algérie ! En France, c’est toujours le même refrain, j’allais presque dire toujours le même verset d’une bible millénaire. Que diable ne passe-t-on pas à autre chose. La fraude et la corruption, c’est toujours les autres ; on connaît bien la musique 

 

Balayer devant sa porte avant de critiquer les autres

Haro sur l’Algérie. Les jaloux et les haineux, envers l’Algérie, s’expriment en crachant leur venin, notamment en France, pour critiquer à tout prix le pouvoir algérien ; c’est à se demander si ce qui se passe de l’autre côté de la Méditerranée n’est pas plus important à leurs yeux que ce qui se passe dans leur propre pays. Mesdames et Messieurs, balayez donc devant votre porte et préoccupez-vous davantage de ce qui se passe en France, un pays qui, chaque jour passant, nous livre ses lots quotidiens de corruption, de trafic d’influence, d’écoutes pirates, de trahisons politiques, de mélange des genres (séparation des pouvoirs bafouée) et de courses  folles et éperdues vers un détestable et dangereux populisme. Laissez les Algériens régler leurs problèmes, ils sont assez grands, et occupez-vous de vos affaires. 

Je souhaite, bien entendu, au Président Abdelaziz Bouteflika un prompt rétablissement et une pleine réussite (si Dieu leu veut) dans les défis qui l’attentent et qui attendent toute la Nation algérienne. L’unité d’un peuple fait toute sa force et elle est la garantie de sa survie dans un Monde livré aux requins de la finance. La démocratie n’est pas un système politique destiné à la seule interprétation des Etats occidentaux. Les pays arabes, en particulier, se doivent d’inventer leurs propres démocraties dans la paix civile et la concorde nationale. Il n’est pas nécessaire, et encore moins obligatoire, d’avoir des modèles quand il s’agit d’idéal et de mode de vie.

loading...

De haro sur l’Algérie à haro sur les Algériens

Je rappellerai juste, aux Occidentaux, que le sieur Georges W. Bush avait été élu une première en trafiquant et en truquant les votes, puis une seconde fois en plongeant toute l’Amérique dans une terreur, une peur irrationnelle et en instrumentalisant une lutte internationale prétendument conduite contre le terrorisme ; sous-entendu : le terrorisme islamiste, et évidemment en mettant tous les Musulmans de la Planète dans le même sac. Il procédera également, dans sa folle lancée pour le pouvoir, à la fabrication de fausses preuves contre l’Irak destinées à envahir militairement ce pays. Et à peu près tout le monde, à part quelques consciences morales dont le Pape Jean-Paul II et le Président français Jacques Chirac, avait trouvé cela normal.

Lâchez vos : haro sur l’Algérie, cela vous soulagera. Celles et ceux qui me conspuent, on se demande d’ailleurs pourquoi puisque la France est, à ma connaissance, une démocratie qui garantit la liberté d’expression et l’engagement politique, je leur indique que, dans sa grande clémence, Facebook — pour ne citer que ce réseau social — a prévu un bouton : EXIT. Il suffit de l’actionner pour gagner ainsi le droit de ne plus voir et entendre d’autres idées que les siennes. Parce que je crois, pour ma part, que la politique consiste avant tout dans l’échange des idées et la proposition de projets. Mais en aucun cas à s’en prendre personnellement à des personnes physiques. Insulter, cela peut soulager momentanément sa haine, mais cela ne peut être considéré comme un argumentaire valable (bien au contraire) lors d’un échange d’idées et de convictions. Ces personnes-là, à mes yeux, se discréditeraient plus qu’elles ne brilleraient par leur médiocre état d’esprit. Etre Français, c’est aussi un art de vivre et une certaine tenue dans ses propos, ses gestes et ses actes. Du haro sur l’Algérie nous sommes passés à : haro sur les Algériens !

Touhami Moualek

mtouhami – INFO PARIS

loading...

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.