Faites cesser ces crimes abominables commis en Birmanie

massacres-des-musulmans-de-birmanie

Birmanie. Il n’y a pas pire ennemi de Dieu que celle et celui qui prendraient pour acquis ce que Dieu remet en sursis à chaque aube naissante. Cela s’appelle la mécréance. La foi nous ordonne de nous battre pour mériter ce que Dieu nous prédestine. Cela s’appelle l’épreuve. L’être humain ne peut atteindre pire stade dans la déchéance que lorsqu’il s’avilit, se dégrade lui-même. Cela s’appelle le reniement. Ôter la vie sans raison, c’est commettre le pire des crimes. Cela s’appelle le sacrilège. Pardonner et partager, secourir et protéger, cela s’appelle la noblesse. Qui en est digne aujourd’hui ?

Vrai ou faux
Quel est le vrai visage de ces moines bouddhistes ? Sont-ils des pacifistes ou des diables ayant la culture de la haine ? Nous sommes désormais beaucoup auxquels il ne faut plus parler du pacifisme bouddhiste.  Vous risqueriez d’avoir des réactions de colères violentes et incontrôlées.

Birmanie. Des individus, se réclamant du bouddhisme, tuent et massacrent, au nom de leur foi, (quelle foi pieuse permet le crime ?) enfants, femmes, vieillards issus de diverses minorités (dont la principale est musulmane : Rohingya), au nom de leurs origines ethniques et religieuses. Sous le regard passif d’une communauté internationale effroyablement coupable. Une communauté internationale qui se targue d’envoyer au TPI (Tribunal Pénal International) de prétendus dictateurs, mais en épargnant les Puissants (Bush, Blair…) Nous assistons à des crimes contre l’Humanité dont les dirigeants birmans devront rendre des comptes un jour ou l’autre.

54823_10
Village musulman de Birmanie rayé de la carte par des moines bouddhistes.

Ces êtres vils salissent le bouddhisme et ses enseignements basés sur la sagesse, l’amour et la fraternité entre les hommes. Oui, il s’agit de la Birmanie. Une dictature qui s’ouvre à la démocratie en se servant d’une prix Nobel de la paix. Mme Aung San Suu Kyi, députée qui semble avoir vendu son âme au diable : la junte militaire birmane majoritairement bouddhiste. Que l’on me reformule ce que signifie le mot paix.

Alors oui :

Je suis pour que l’on retire à Mme Aung San Suu Kyi ce prix Nobel qu’elle déshonore.

Je suis de ceux qui demandent des comptes aux puissants Etats richissimes du Golfe et d’ailleurs qui ne daignent même pas exiger une saisine urgente du Conseil de Sécurité en vue de faire cesser ces massacres barbares et inhumains.

Oui, j’ai parfois honte. Honte de ma condition d’humain, honte d’appartenir à une des plus grandes communautés au monde (monde arabo-musulman) qui se préoccupe plus de l’avenir sportif du Paris-Saint-Germain, et dont l’objectif est de construire les plus hautes tours au monde, comme si ces gens voulaient atteindre Dieu (Tour de Babel). Non, Dieu ne veut pas de vous ! Lorsqu’Il vous rappellera à Lui, vous devrez tout laisser, tout abandonner derrière vous. Vous n’emporterez rien avec vous.

Touhami Moualek

mtouhami – INFO PARIS

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

2 commentaires sur “Faites cesser ces crimes abominables commis en Birmanie”