La voix de la France pèse et soutient enfin la cause de la Palestine

Palestine-under-occupation

Les Palestiniens sont traités comme des « chiens » sur leurs propres terres. Les dirigeants israéliens ont fait de la Palestine un endroit où ont lieu les plus grandes injustices et où les discriminations, le racisme et l’apartheid sont monnaie courante

 

 

La France s’engage enfin en faveur d’un Etat palestinien 

Après avoir été l’un des seuls pays au monde à interdire des manifestations pacifiques de soutien aux Gazaouis, massacrés lors de l’été dernier par l’armée sioniste Tsahal, la France, par la voix du parti socialiste, veut proposer un texte à l’Assemblée Nationale en vue d’une reconnaissance officielle d’un Etat palestinien. Je serais tenté de dire : il était quand même temps ! Mieux vaut tard que jamais.

La politique française, concernant le conflit proche-oriental, s’en tenait à une stricte neutralité et une implication active dans la recherche d’une solution globale pacifique et politique ayant pour objectif la recherche d’une paix juste et durable pour les deux camps : Israéliens et Palestiniens. Cependant, depuis quelques années la position française s’est dégradée et les rapports avec les Palestiniens sont crispés. 

Durant le mandat de Nicolas Sarkozy, cette neutralité va littéralement voler en éclats. L’homme qui déclare, à raison de cinq fois par jour (comme pour les prières islamiques), qu’il est un ami indéfectible d’Israël, fera volontairement basculer la France dans le camp des dirigeants sionistes, évoquant même un Etat miracle, au cours d’un discours prononcé devant un parterre composé de dirigeants et de sympathisants du CRIF. Les Palestiniens, eux, sont les malheureuses contreparties de ce miracle juif identifié comme tel par l’ex-Chef de l’Etat.

François Hollande poursuivra cette logique orientée vers un tout Israël au détriment des Palestiniens. Ainsi, il offrira à Benjamin Netanyahu, lors d’un déplacement officiel du Premier Ministre Israélien en France, une véritable tribune à Toulouse. C’était à l’occasion d’une commémoration en mémoire des malheureuses victimes dans l’affaire dite Mérah. A cette occasion, le dirigeant israélien lancera en direction des Juifs de France ce plaidoyer : Vous avez une patrie. Un appel clair à partir s’installer en Israël et à abandonner une France qui serait devenue antisémite. 

Des positions très ambiguës

Lors de des attaques criminelles et totalement disproportionnées contre les habitants de la bande de Gaza, François Hollande, dès les premiers jours de cette énième guerre lancée par Tsahal, donnera clairement son aval aux sionistes et garantira que la France se tiendra à leurs côtés. Il ignorera, au passage, les dizaines de victimes civiles qui se comptaient déjà dans les rangs palestiniens. Ignoble. Une infamie ! 

On dira des citoyens français, de confession musulmane, habitant notamment dans les banlieues, que ceux-ci, par leur soutien à la Palestine, contribuent à importer ce conflit en France. Ce qui est bien sûr faux. En revanche, ce qui est vrai et vérifiable, ce sont ces milliers de Franco-Israéliens partis massacrer femmes et enfants en Palestine occupée et revenus tranquillement sans être inquiétés. Si les citoyens français contribueraient à importer ce conflit en France, il ne fait, par contre, aucun doute sur le fait que Nicolas Sarkozy et François Hollande ont véritablement prêté allégeance à l’Etat d’Israël et à son idéologie colonialiste et ségrégationniste.

Alors oui, il faut sortir de cette incohérence française qui se veut pour une solution à deux Etats, mais qui ne reconnait officiellement qu’un seul Etat, celui d’Israël. Mais, le parti socialiste nous a trop habitués aux traîtrises. Alors, pour ma part j’attends de voir. Car qui dit Etat, dit également Ambassade et Représentations diplomatiques. 

Nul doute, la honte du monde arabe, au cours du siècle passé, restera celle d’une Palestine abandonnée et sacrifiée aux pétrodollars. Une blessure qui aura beaucoup de mal à se cicatriser. 

Touhami Moualek

mtouhami – INFO PARIS

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.