La déchéance politique est indigne de la France

La déchéance n’est pas la solution à la lutte contre le terrorisme

 

Article 1er 

La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. Son organisation est décentralisée.

La loi favorise l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives, ainsi qu’aux responsabilités professionnelles et sociales.

 Déchoir de leur nationalité des volontaires au suicide est ubuesque

En 1982, avec un référendum, la peine de mort n’aurait jamais été abolie en France. Il faut se méfier  — selon un sondage 9 français sur 10 seraient favorables à la déchéance — des avis qui pourraient être fondés sur des préjugés (racistes et xénophobes) plus que sur la raison.

loading...

Déchoir une personne de sa nationalité qui de surcroît a déjà décidé de mourir relève de l’absurde. Mais cela jette la suspicion sur les autres citoyens français « rangés » et intégrés. Car nous aurons de fait des citoyens affranchis (ceux de souche) et des sous-citoyens d’une catégorie inférieure (les dégradables). C’est pour ces raisons que je suis contre, même si je comprends qu’un Français qui complote contre la France et d’autres citoyens  français doit être sévèrement puni.

Il me semble que la loi prévoit déjà la déchéance dans certains cas (notamment la trahison…) Il suffit d’abonder la loi et d’y ajouter les actes de terrorisme. Pourquoi toucher à la Constitution qui, par principe, unifie la Nation ?

François Hollande, non seulement enterre la gauche, mais en plus commet une faute politique majeure. Parce qu’il donne un gage à l’extrême droite qui atteint en France plus de 30 % du suffrage. Et cela est très grave. Je ne comprends pas.

Touhami Moualek

mtouhami – INFO PARIS

loading...

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.