La France est devenue une véritable république bananière

 

La France est devenue une république bananière. Comment concevoir dans un pays démocratique tel la France que l’on puisse être mis en examen et se présenter à des élections, de surcroît à la présidence de la République ?

 

 

Garde à vue

Vivons-nous dans une République bananière ? En effet, un ancien Chef de l’Etat (Nicolas Sarkozy) a été placé en garde à vue — une première en France — puis mis en examen. Dans la soirée du mercredi 2 juillet, nous avons été littéralement matraqués par tous les médias, essentiellement audiovisuels, par cette affaire. Un véritable lavage de cerveau. La démesure est vraiment à la hauteur de la vacuité d’un tel événement. 

Un citoyen pas ordinaire du tout

Monsieur Nicolas Sarkozy prétend qu’il est un justiciable comme n’importe quel citoyen ordinaire. Mais il omet de préciser qu’il peut, lui, à sa demande, véritablement convoquer Europe 1 et France 2 (me semble-t-il) pour une pitoyable tribune destinée à le faire passer pour une victime. La soumission, la servitude et la docilité des médias français par rapport aux Puissants hommes politiques est sidérante et désespérante. Dans mon esprit, les mass media constituent le quatrième pouvoir (après le législatif, l’exécutif et le judiciaire) or, dans la réalité française ils ne seraient en fait qu’un pouvoir rampant, asservi et à la solde des dirigeants quel que soit leur bord idéologique. 

loading...

Monsieur Nicolas Sarkozy clame haut et fort qu’il ne demande aucun avantage (aucune faveur) par rapport à tout citoyen français. Cet homme a vraiment du culot, puisqu’il traîne dans la boue l’Institution judiciaire qui est un des piliers fondamentaux de notre démocratie. Il discrédite les juges qui font un travail remarquable, souvent dans des conditions pénibles. Salir la Justice, c’est se mettre hors-la-loi et ne pas croire en son pays. La république bananière est le symptôme d’une société malade.

Aimer la France c’est être irréprochable envers elle

Monsieur Nicolas Sarkozy nous narre qu’il aime profondément la France — j’ai le droit d’avoir quelques doutes — et qu’en conséquence il n’aurait que des devoirs et aucun droit. Or, cet ancien Président de la République est l’homme qui aura le plus abîmé et entaché la France. Il a, en effet, passé son quinquennat à diviser, à monter les Français les uns contre les autres (notamment ceux du privé contre ceux du service public), à restaurer le sinistre gouvernement de Vichy par des intentions de déchoir de leur nationalité française une certaine catégorie de citoyens français, en tenant des discours irresponsables et hors du temps (discours de Dakar, de Toulon…). Nicolas Sarkozy n’aime pas la France, il aime une certaine France, celle des riches, des notables, des Puissants. 

Cet homme ne manque vraiment pas de toupet. La France ne peut pas rester indéfiniment accrochée aux desiderata d’un homme politique dont la seule ambition est le pouvoir. Oui, cet homme aime excessivement, exagérément, le pouvoir. Et quand on aime à ce point le pouvoir, on ne peut aimer les Hommes.

Un des pires ennemis de l’homme est l’oubli. Alors, Françaises, Français, souvenez-vous, pour ne pas oublier. La France ne peut devenir une république bananière. Nous sommes tous concernés ; à nous d’agir et de nous faire entendre à commence par les urnes. 

Touhami Moualek

mtouhami – INFO PARIS

loading...

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.