La situation est plus que critique dans le camp de GAZA

3592719-5196496

Camp de GAZA – GAZA est au bord de l’asphyxie ; GAZA meurt ; GAZA est abandonnée par la communauté internationale, laissée pour compte, comme si les enfants Palestiniens n’avaient pas les mêmes droits que tout autre enfant. Il n’y aura jamais de paix dans la région sans justice

 

 

 

La bande de GAZA devenue camp de GAZA

Le blocus infligé dans le camp de GAZA par les autorités israéliennes est un acte criminel. Des enfants, des femmes, des vieillards, des malades sont victimes de cet isolement, de cet enfermement dans une zone coupée du monde, bombardée et à la merci des chefs de guerre israéliens. Une population est en train de mourir. C’est une non-assistance à peuple en danger. SOS, GAZA meurt.

Ceux qui se sont approprié la Shoah, au nom d’une mémoire qu’ils placent au-dessus de toutes les mémoires et de toutes les souffrances humaines (la mère de tous les génocides), ne sont pas des victimes directes de la Shoah et sont peut-être des Israéliens, mais pas forcément des Juifs au sens noble du terme religieux. Au contraire, ceux-ci vivaient dans des palais, à  l’abri de tout danger antisémite. Ils se sont servi de cette tragédie humaine à des fins politiques et en vue de coloniser la Palestine qu’ils prétendent être leur « terre promise ». La Bible — qu’ils violent délibérément au nom de leurs mensonges — dit surtout que les hébreux ont été condamnés à errer aux quatre coins de la Planète par punition infligée en raison de leurs comportements ingrats et adorateurs d’un « veau d’or ». 

loading...

Les Juifs n’ont rien à voir avec le sionisme. Or, les sionistes ont fait des Juifs des sionistes d’office. Le judaïsme, religion révélée, n’a rien à voir non plus avec l’idéologie sioniste. Or, les sionistes ont fait du judaïsme une arme pour bâtir leur stratégie autour de l’antisémitisme. Ils se fichent éperdument du judaïsme, une religion qu’ils méprisent. L’objectif des sionistes, bien avant la seconde guerre mondiale et au lendemain, était de réunir tous les Juifs de la diaspora à des fins de créer un Etat qui dominerait le Monde. Aussi, ils prendront tous ces Juifs de la Terre en otage et les installeront dans un Etat refuge : l’Etat juif et sioniste d’Israël. Depuis, ces mêmes sionistes, avec la complicité de certains juifs convertis au sionisme par idéologie,  infligent des souffrances inhumaines et barbares aux Palestiniens. 

Abba Eban

En 1950, le diplomate israélien Abba Eban avait tout compris. Il disait déjà : « Il n’y a pas de commerce comme celui de la Shoah. » En fait, ce qu’il faut savoir, c’est que les lois contre le négationnisme, votées en Europe et surtout en France, ont deux objectifs. Le premier est de maintenir l’Holocauste au sommet de l’échelle des souffrances humaines, comme rappelé ci-dessus. Le second est de camoufler au monde entier, à travers cette victimisation — clouée au temps comme onzième commandement depuis Moïse — tous les crimes, tous les massacres et toutes les injustices infligées au peuple palestinien. Pour comprendre toute lutte contre le sionisme et toute dénonciation d’une surexploitation de la Shoah, il faut bien se rappeler ces deux principales stratégies élaborées par les puissants lobbies sionistes. C’est le fondement de leur stratégie d’après-guerre.   

Ce qui se passe, en ce moment même, en Palestine et notamment dans le camp de GAZA, transformée en une véritable prison à ciel ouvert par les criminels de guerre sionistes, est tout simplement une honte pour toute l’Humanité. Car continuer sans cesse, au nom d’un devoir de mémoire de la Shoah, à culpabiliser tous les habitants de la Terre pour des crimes qui datent désormais de plus de 70 ans, parait scandaleux et tellement injuste si l’on considère tous les crimes commis en Palestine occupée ; pays dans lequel les sionistes infligent les mêmes souffrances à des Palestiniens, totalement hors de cause et n’ayant rien à voir avec la Shoah. C’est tout simplement effroyable et d’une violence morale insoutenable. Je lance donc un cri d’alarme au Monde entier sur ce qui se déroule en Palestine et appelle les consciences à se révolter contre ce diktat imposé par le régime sioniste d’Israël. Le Monde doit réparer ce hold-up, cette injustice majeure et au-delà de toute autre injustice : l’éviction de toute une population palestinienne non juive au profit d’une autre population juive venue essentiellement d’Europe de l’Est et n’ayant rien, mais absolument rien à voir avec la Palestine de 1947.

Au nom des Palestiniens : AU SECOURS ! Le camp de GAZA est une horreur et une nouvelle défaite de la civilisation face à la barbarie. 

Touhami Moualek

mtouhami – INFO PARIS

loading...

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.