Le FN est un miroir aux alouettes

« Alouettes, gentilles alouettes…. je vous plumerai »

 

Le migrant pointé du doigt

Marine le Pen, Présidente du FN, est pour une Humanité sans âme, sans solidarité, sans charité et sans morale. Elle se situe exactement à l’opposé, à l’inverse des valeurs qu’elle prétend défendre : les valeurs chrétiennes. Le Migrant devient non plus une personne humaine devant être secourue, il devient un ennemi de la Nation à abattre.

Mais au-delà de son discours qui n’apporte rien sur le fond, Marine le Pen persiste et signe sur un point précis : l’immigration est un fardeau et non une chance ; l’étranger n’a plus sa place en France parce qu’indésirable et exclu. La haine de l’immigré, et donc de l’étranger, reste l’ADN de ce parti extrémiste, et la xénophobie le moteur d’une machine idéologique produisant la haine et le repli sur soi par peur de l’autre.

Pourtant, dresser une liste des Français ayant réussi et incarnant la France d’aujourd’hui, alors qu’ils sont issus de l’immigration, est impossible tellement leur nombre est important.

Le fantasme de l’invasion de l’Europe et de la France

Le mot invasion qui mettrait en péril les « racines chrétiennes » d’un pays, comme le clament haut et fort certains dirigeants réactionnaires de quelques pays de l’Est, n’est qu’une technique, une ruse, pour apeurer, terroriser les gens. Historiquement aucune immigration, quelle qu’elle soit, n’a jamais déstabilisé ou modifié les structures d’un pays. Cet argument relève d’un pur fantasme destiné à tromper.

Le miroir aux alouettes 

Je peux comprendre que des Français, par peur, par angoisse, par incertitude de l’avenir puissent voter pour un parti patriote. Mais je veux juste leur dire que le FN n’est pas un parti patriote, il est un parti xénophobe et raciste. L’Arabe, le Noir, l’étranger de manière générale, n’y a pas sa place, il reste en dehors et deviendrait un paria, un marginal.

Il n’existe pas, à ma connaissance, un parti politique qui soit vraiment patriote avec des valeurs humaines ancrées en lui. Il n’existe, en France, que des partis politiques tout court. Et le FN profite de cette situation déficitaire, en termes de patriotisme, pour s’engouffrer dans cette brèche.

Marine le Pen capte l’attention des Français qui sont confrontés à de vrais problèmes sociaux et économiques, mais n’apporte aucune véritable solution à toutes ces difficultés. Le FN n’est rien d’autre qu’un miroir aux alouettes. Gare à ceux qui se laisseraient duper.

Touhami Moualek

mtouhami – INFO PARIS

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.