Mots et Images en musique et vidéo
Mots et Images en musique et vidéo

L’étrange rêve d’une rencontre avec un magnifique Quetzal

L’étrange rêve d'un Quetzal
L’étrange rêve d’un Quetzal

J’ai vu dans un rêve, lors d’une nuit solitaire, un magnifique oiseau qui avait un plumage de mille couleurs ; il était si beau! Je l’ai saisi de mes deux mains, pour ne pas qu’il m’échappe.

Au matin, mes deux deux mains étaient encore unies l’une contre l’autre, mais l’oiseau avait disparu, il s’était envolé. Encore un rêve éphémère et sans lendemain. Tels ceux qui bercent toutes mes nuits.

Tiré de mon lit, je fis deux pas, et, surpris, apeuré, mais également émerveillé, je vis, plaquée au sol, une plume teintée de rouge, bleu et vert. Je la saisis, sentis une agréable odeur de musc. Parvenait-elle du Paradis ? Était-elle restée pour me signifier la réalité de mon rêve ? Je ne sais.

J’ai jalousement conservé cette plume que j’ai accrochée sur un mur de ma chambre. Elle ne ternit jamais, ni ne vieillit d’une quelconque altération, ni même n’est souillée d’une moindre poussière. Elle demeure identique, fidèle à l’image que je vis d’elle au cours de ce rêve étonnant : une vision d’un plumage précis, net, d’une sublimité parfaite, sans aucun défaut.

Depuis, je sais qu’il existe un léger et minuscule voile dressé devant les yeux des hommes ; un voile empêchant l’œil de voir ce que le cœur perçoit. Nous sommes dotés d’oreilles pour entendre, d’œils pour voir, mais on ne vibre et vit intensément qu’aux ressentis du cœur.

Lorsque je montre cette extraordinaire plume d’oiseau aux gens, ils me rient au nez, se moquent éperdument. Tous passent devant mais sans la voir, l’ignorant, ne l’imaginant même pas. Depuis, j’ai compris que j’étais seul à l’apercevoir : son image parvenait du fond de mon cœur.

Mais ils ne se moquent que d’eux-mêmes. En vérité, l’aveugle n’est pas celui qui serait privé de ses yeux, il est celui qui ne sait ni parler, ni écouter, ni entendre les vibrations de son cœur. Sa vue est voilée, son cœur est scellé. Il ne voit et n’entend que ce qu’il veut voir et entendre.

Touhami

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *