L’Occident responsable du désordre mondial actuel

sipa_ap21386957_000013

Le désordre actuel qui règne à travers la Planète n’est pas dû à des catastrophes naturelles. Ces dernières ont un début et une fin. Non, il est dû à la politique des hommes qui ne cessent de se livrer des guerres toujours en prétextant qu’ils le font dans l’intérêt de leur Nation, sans limite dans le temps

 

Les Frères Musulmans plus royalistes que le roi

Si Dieu a envoyé un Messager (paix et salut sur Lui) aux Arabes pour les rendre moins cruels et plus humains dans leurs comportements — ce que le Messager réussit à accomplir dans sa mission — les Frères Musulmans seraient, eux, plus royalistes que le Roi dès lors qu’ils aimeraient instaurer une société parfaite. L’expérience prouve que c’est malheureusement chose impossible. Dieu seul étant parfait.

Mais les peuples arabes doivent savoir une chose essentielle : Mohamed Morsi, ancien chef d’Etat égyptien, a d’abord été renversé à la suite d’un coup d’état militaire, puis il a ensuite été condamné à mort à la suite d’un simulacre et d’une parodie de justice. Inutile de revenir sur ce que pourrait valoir un procès dans un pays arabe dirigé par un despote militaire. 

Le coup d’état en Egypte a été préparé et exécuté avec l’appui, principalement, d’Israël, de la France, de l’Angleterre et bien entendu des Etats-Unis d’Amérique. Al-Sissi (nouveau président égyptien) est donc la nouvelle marionnette portée au pouvoir par les puissances occidentales et leur allié Israël. La livraison à l’Egypte des Rafale par la France est destinée à réarmer et à renforcer l’armée égyptienne. Tout cela est évident pour qui réfléchit. 

Pourquoi Mohamed Morsi a-t-il été démis alors qu’il avait été élu de manière démocratique? Tout simplement parce qu’il projetait, à terme, de s’attaquer à Israël. En effet, une chose est sûre, au cours de l’été 2014, lors de l’attaque sanglante des forces israéliennes dans la bande de Gaza, avec Mohamed Morsi resté en place, l’Egypte aurait apporté un net appui aux combattants palestiniens. Peut-être même Israël se serait-il abstenu d’attaquer Gaza. 

DAESH joue sur la corde sensible du déracinement

Et l’EI (DAESH) ? On nous décrit les combattants de cet EI (Etat Islamique prônant un califat) comme des bandes de voyous en errance et en mal d’aventures. Or, il s’agit très souvent d’hommes et de femmes instruits, diplômés, ayant fait des études supérieures. Il y aurait même des anciens cadres issus des armées d’Orient et d’Occident. C’est-à-dire des gens connaissant bien les techniques de guerre, de guérillas, et de tactiques militaires. Et c’est bien là que la bât blesse.

En France, la ville qui serait le premier fournisseur de combattants pour l’EI serait Nice. Ce sont les médias qui l’affirment. Et qui est le maire de cette ville ? M. Christian Estrosi. Je vous renvoie aux déclarations sidérantes, pleines de haine et d’islamophobie que prononce régulièrement ce maire. Ajoutez-y les discours fleuves prononcés par des membres du Front National et autres réactionnaires de droite et vous comprendrez vite pourquoi certains finissent par craquer sous le poids des mots et le choc des discriminations. Ce n’est pas de la victimisation, ce n’est pas une excuse, c’est juste une triste réalité du terrain.

Il y a donc à tous les niveaux des problématiques — on le voit clairement — une responsabilité sociale, politique, géopolitique et géostratégique des puissances occidentales. Qu’on ne nous affirme pas le contraire. Ce serait encore et encore nous mentir.

Mais je vous le dis sans ambages : l’EI n’est et ne sera jamais un exemple pour tout musulman ayant compris le message de l’islam sur un plan moral et spirituel. 

Touhami Moualek

mtouhami – INFO PARIS

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.