A entendre PULVAR l’Algérie reste une obsession française

Je cite Madame Audrey PULVAR, journaliste normalement tenue à une neutralité imposée par une déontologie liée à sa profession, au cours de son intervention sur la chaîne TNT « ITELE » le lundi 15 juin 2016 : « Si tous les pays du monde ont une armée, l’armée algérienne a un pays. » Consternant !

 

Madame PULVAR se distingue par son ignorance

Devant tant d’ignorance et de manque d’objectivité par rapport à une histoire très récente on ne peut qu’être atterré par ce genre de déclaration stupide et imbécile. Comment une journaliste peut-elle s’enfermer dans une formule réductrice, sidérante, et n’ayant aucune valeur si ce n’est celle d’égarer dans des jugements personnels plutôt que d’apporter de fines analyses intelligentes et donc plus recevables. Car Madame Pulvar l’ignore probablement mais la situation politique, géopolitique et géostratégique de l’Algérie est éminemment complexe. Si l’on ajoute à tout cela une histoire douloureuse due à une colonisation française ayant duré 132 ans, Mme Pulvar devrait plutôt se taire.  

Dans les années noires que connut l’Algérie, en Europe, et notamment en France, beaucoup clamaient haut et fort : « Depuis que les Français sont partis, ils s’entr’égorgent ! » En effet, pendant que le pouvoir algérien était confronté à des actes terroristes extrêmement violents et barbares — même si ce pouvoir n’est pas exempt de tout reproche — dans le reste du Maghreb et de l’Europe, tout le monde se « marrait », attendant une issue fatale. Etant donné la contagion actuelle du terrorisme international, il est vrai, on rit moins. Les Algériens avaient prévenu. Et sans l’armée algérienne, le pays serait tombé aux mains de fous illuminés qui l’auraient réduit à un tas de cendre. Mais qui se souciait de l’Algérie ?

La journaliste PULVAR caricature au lieu d’informer

Madame Pulvar, vous qui êtes journaliste, posez-vous la question de savoir pourquoi François Hollande, sur invitation des autorités algériennes, s’est rendu en Algérie ce lundi 15 juin 2015 pour une visite rapide. Les Algériens avaient, là également, prévenu. Car c’est bien la situation catastrophique en Libye qui inquiète Alger. Monsieur «Islamosphère» (Nicolas Sarkozy) s’était vanté d’avoir libéré la Libye du joug de Mouammar Kadhafi. Avec l’aide de l’OTAN, un CNT, composé d’incapables et de corrompus, a été installé à la tête de la Libye. Résultat : le pays est à feu et à sang, n’a plus d’Etat, et est plongé dans un chaos terrifiant. A tel point que la Libye est aujourd’hui devenue un ramassis d’extrémistes, de fanatiques, de terroristes, de bandits et de voyous de tous bords. 

L’Algérie est une grande Nation. Les Algériens sont des patriotes attachés à leur pays ; ils aiment leur patrie et leur armée ; une armée puissante et respectée. Alors, quel est votre problème ? Voir ce pays résister à tous les séismes qui l’ont frappé ?

En Algérie, les gens sont persuadés que l’Europe est déjà directement menacée. Ils vous le crient à tue-tête, mais vous ne les entendez pas. Parce que les Algériens ont un avantage certain sur les autres peuples : ils ont su développer de puissants anticorps contre le terrorisme. C’est leur principale force.

L’Etat Islamique progresse en Libye — sa prochaine étape est l’Algérie — et il ne lui reste donc plus qu’à bien se tenir. C’est pour cela Madame Pulvar que l’Algérie a besoin d’une armée sûre et puissante. Comprenez-vous ?

Touhami Moualek

mtouhami – INFO PARIS

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.