La Résistance palestinienne a déjà gagné par son courage

merde_land (1)

Grâce à la résistance palestinienne, le projet du Grand Israël (Eretz israël) voulu par le sioniste Theodor Herzl ne verra jamais le jour. De tout temps, des hommes se sont toujours dressés contre l’oppression, l’occupation par la force, et toute forme de dictature privant l’humain de ses droits fondamentaux. Enchaîner un homme, c’est déjà admettre qu’il trouvera, un jour ou l’autre, un moyen de se libérer 

 

 

la Résistance palestinienne inspire le respect

Proche-Orient. Il est indéniable, d’une part, que la Résistance palestinienne gagne du terrain et, d’autre part, qu’elle est en passe de gagner la partie de manière plus globale. En effet, sur un plan militaire, la Résistance a démontré qu’elle était en capacité d’atteindre Israël en plein coeur par des roquettes fabriquées maison et devenues plus performantes. Sur un plan intérieur, Israël est en grande difficulté et connaît des problèmes politiques et sociaux graves. En s’alliant avec des juifs extrémistes pires que lui, Benjamin Netanyahu est devenu une simple marionnette d’une extrême droite israélienne raciste, réactionnaire, vengeresse, réclamant des solutions colonialistes, militaires et radicales. La poursuite des programmes de constructions de logements dans les colonies ainsi que le maintien d’un blocus — condamné par le monde entier — sur Gaza sont des facteurs aggravants et incitent la Résistance palestinienne à la poursuite des combats dans une voie  insurrectionnelle. Que ce soit à Jérusalem, à Gaza où en Cisjordanie, la tension est à son comble. Une explosion générale de la région se profile d’heure en heure. La Résistance palestinienne pousse les sionistes à la faute fatale et, par la même occasion, démontre au monde entier que ce sont bien les sionistes qui sont seuls responsables de l’escalade de la violence. Les Gazaouis, par exemple, subissent un terrible blocus datant de 2006. Que peuvent-ils endurer de plus ? Dans leur ensemble, les Palestiniens souffrent, depuis 1948, de cette terrible injustice de les avoir spoliés de leurs terres ; une souffrance exacerbée à mesure que les féroces sionistes referment leurs crocs sur la Palestine.

Sur un plan plus politique, la Résistance palestinienne marque également des points décisifs. Si au départ Israël avait le soutien inconditionnel de tout l’Occident( et d’autres pays à travers le globe), désormais, à l’arrivée, ce n’est plus du tout le cas. Les récentes guerres meurtrières et assassines — les victimes dénombrées lors des attaques contre le Liban et la bande de Gaza ont fait plus de 5000 victimes (civiles à près de 90 %) — ont choqué le monde entier par l’intensité de la barbarie, la lâcheté et l’inhumanité dont a fait preuve Tsahal ; une armée réputée selon ses généraux comme étant la plus morale. De qui se moque-t-on ? Ce soutien en faveur d’une « démocratie » (qui n’est en fait qu’une théocratie colonialiste) israélienne se réduit chaque jour comme peau de chagrin à mesure que les droits des Palestiniens sont bafoués. En effet, les sionistes vont désormais jusqu’à interdire aux fidèles palestiniens (hommes et femmes) de se rendre dans des lieux de culte, comme la sainte mosquée d’Al-Aqsa, par exemple. Si l’on ajoute à cela le fait indéniable que les dirigeants sionistes violent impunément, depuis des décennies, le droit international, alors il devient évident que cet Etat est désormais perçu comme un fauteur de troubles au Proche-Orient, un obstacle évident à la paix, en plus d’être un Etat voyou et terroriste. Les dirigeants israéliens n’ont plus leur destin en main, ils doivent maintenant tenir compte des positions des Résistants palestiniens sans lesquels il n’y aura pas de solution possible à cette guerre israélo-palestinienne.  Par ailleurs, de plus en plus de pays souverains vont reconnaître officiellement l’Etat palestinien. Qu’est-ce que cela signifie concrètement ? Que l’on ne peut, aujourd’hui, priver un peuple du droit sacré à disposer de lui-même. Et l’UE (Union Européenne), dont les fondements éthiques et moraux sont basés sur les Droits de l’Homme et du Citoyen, ne peut plus rien faire pour un Etat (Israël) qui refuse à tout un peuple le droit d’exister.

Touhami Moualek

mtouhami – INFO PARIS

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.