le sionisme inverse toutes les valeurs morales

femmes3-00fae

Sionisme – Des femmes palestiniennes humiliées sur leurs terres ancestrales par des sionistes venus des quatre coins de la Planète et n’ayant, bien souvent, rien à voir avec la terre de Palestine.

 

Le sionisme

Le sionisme est une idéologie politique nationaliste fondée sur un sentiment national juif, apparue au XIXe siècle, et qui entend permettre aux Juifs d’avoir un État en Israël. 

Le mont Sion est une montagne au Sud de la vieille ville de Jérusalem ;

Dans la Bible, Sion désigne la ville de Jérusalem et, par extension, tout ce qui personnifie la présence et la bénédiction de Dieu ;

Dans la Bible hébraïque, la fille de Sion désigne Jérusalem et sa population, ainsi que l’ensemble du peuple juif par extension. Pour le catholicisme romain, la « fille de Sion » est Marie (mère de Jésus).

Les Amants de Sion (חובבי ציון, Hovevei Tsion) sont une association juive de la fin du XIXe siècle qui prône le retour en Terre promise quelques années avant la création du sionisme à proprement dit.

Contrevérités manifestes

J’aimerais revenir sur une contrevérité historique. En effet, il est courant d’entendre de la bouche des pro-sionistes et des sionistes eux-mêmes ceci :  Après tout, les Arabes auraient dû dès le départ accepter le partage de la Palestine tel que voté en 1948 par l’ONU.  Sous-entendant qu’on n’en serait ainsi pas arrivé aux drames actuels.

Il y a deux observations majeures et fondamentales qui viennent à l’esprit et devant, d’emblée, être mises en exergue pour justifier le plan des sionistes. Quelles sont-elles ?

Premièrement, aucun peuple et aucune Nation au monde n’auraient accepté le fait que l’on puisse créer et implanter sur leurs terres un Etat par une greffe artificielle — en l’occurrence onusienne— sans réagir, c’est-à-dire en se battant pour sauvegarder ses biens. Le contraire eût été de la lâcheté. Et les Arabes sont tout, sauf des lâches.

A ce sujet, il faut signaler que Ben Gourion (premier Président de l’entité sioniste) a lui-même reconnu que s’il avait été arabe, il aurait eu la même réaction, celle de défendre ses terres. C’est la preuve évidente produite par un voleur proclamé admettant que sa victime avait un droit légitime de défendre ses biens. Et comment pourrait-il en être autrement ?

Deuxièmement, les sionistes, connaissant bien les Arabes, savaient que ces derniers refuseraient d’accepter une telle injustice et, par conséquent, se battraient jusqu’au bout. Par pure stratégie politique et ruse fomentée, les sionistes vont retourner ces refus légitimes, de la part des Arabes, à leur propre avantage. Comment ? En inversant les rôles. Du statut d’agresseur, les sionistes vont se proclamer victimes. En effet, les voleurs vont, par anticipation, exploiter les attitudes défensives des Arabes pour signifier au Monde que ce sont bien ceux-ci qui refusent toute paix négociée.

ONU et sionisme

Cette injustice, née au sein de l’ONU, aura pour conséquence une réaction violente de la part de ceux qui subissent l’injustice. Mais puisque cette injustice a été décrétée comme chose juste par l’officine des sionistes (l’ONU), toute résistance à cette injustice devient vaine et pire hors-la-loi. Les Arabes palestiniens sont piégés. Israël s’offrira même le luxe de ne respecter aucune résolution (injonction) adoptée au Conseil de Sécurité, sans être jamais inquiété. Ce n’est plus Moïse (paix et salut sur lui), tenant son bâton à la main, qui accomplit des miracles (par permission de Dieu), c’est l’ONU qui prend tout en charge et livre ainsi un foyer, avec service après vente, aux sionistes. Un conte de fée, mais là réel.

Ce qui signifie, clairement, que les sionistes (sionisme) n’étaient pas venus s’implanter au Proche-Orient pour se contenter d’une petite partie de la Palestine. Dès le départ ils visaient l’occupation de toute la Palestine pour ensuite créer ce rêve sioniste : le grand Israël (Eretz Israël), n’existant en réalité que dans des sources talmudiques n’ayant rien à voir avec la Bible. Cet Eretz Israël s’étendrait de l’Irak à la Syrie et jusqu’au nord de l’Arabie Saoudite.

Pour de telles réalisations, il fallait aux sionistes un point de départ qui soit, si possible, légal. Ce point de départ sera l’adoption de la création d’un Etat d’Israël par le Conseil de Sécurité. Si les voleurs sont les sionistes, leur complice n’est autre que l’ONU.

Cependant, comme les sionistes sont des gens avisés et faisant preuve d’un réel génie, ils n’ignorent pas que les Arabes sont indomptables. Personne au monde n’a réussi, à ce jour, à occuper durablement un territoire arabe.

Touhami Moualek

mtouhami – INFO PARIS

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.