La France plongée dans un climat de terreur

38673_peur_sur_la_ville_movie_title

La France est plongée dans un climat de terreur inquiétant. Le but des terroristes est de monter les communautés les unes contre les autres

 

Instaurer une terreur en vue de diviser la société fançaise

Le but recherché est de créer une terrible tension en France destinée à diviser les principales communautés françaises. Dans quel but ? Celui de faire croire à un début d’une guerre civile. Eric Zemmour a inspiré la classe politique avec son suicide français, et Michel Houellebecq, dans Soumission, en a écrit le scénario. Tout cela est bien ficelé. L’ennemi étant le Musulman, celui qui, selon Philippe Val, refuserait la République. En effet, l’ancien directeur de Charlie Hebdo a demandé aux Musulmans, sous forme d’ultimatum, de reconnaître la République. Tout cela est de concert ; il ne peut s’agir de hasard.

Le Front National serait alors à son zénith et, évidemment, on pense déjà au second tour de l’élection présidentielle de 2017. Qui serait présent pour affronter Marine le Pen en finale ? Cette dernière utilise déjà, sournoisement et de façon parfaitement structurée sur un plan stratégique, le climat actuel comme une arme politique visant à reprendre le contrôle d’une population ainsi livrée à la peur, aux fantasmes et aux animosités des uns et des autres. Jean-Marie en rêvait, Marine le vit et risque même de le faire.

loading...

Ne pas tomber dans le piège de la division

La terreur est l’arme des terroristes. Alors je dis aux citoyens Français, restez unis, ne tombez pas dans le piège de la division, ne vous éparpillez pas. La classe politique instrumentalise un climat supposé de terrorisme pour maintenir la population en haleine, plongeant le pays dans la peur et donc l’irrationnel. La droite française a de tout temps instrumentalisé l’insécurité — qu’elle lie de manière subreptice à l’immigration — et en a toujours fait un thème central pour attirer à elle des Français paniqués et plongés dans un climat de terreur. Nicolas Sarkozy est passé maître dans cette stratégie du choc ; souvenons-nous des mots « Karcher » (juin 2005) et « Racaille » (octobre 2005).

Ces scènes de la police judiciaire et du RAID français investissant un quartier « sensible » de la ville de REIMS, vues à la télévision et diffusées dans le monde entier, semblaient indiquer aux Français qu’il s’agissait bien d’une opération de guerre, de reconquête de territoires perdus. Les images étaient choquantes et la similitude avec ce qui se passe dans la bande de Gaza — des chars qui pénètrent en territoire désigné comme « terroriste » et contrôlé par le HAMAS — est frappante, évidente. Il y a donc un amalgame créé volontairement et destiné à mettre tous les Musulmans de France dans le même sac. J’ai, pour ma part, été particulièrement heurté et choqué par de tels procédés. Des spécialistes, présents sur les plateaux de télé, étaient d’ailleurs eux-mêmes surpris, mal à l’aise et se demandaient bien ce qui se passait.

Touhami Moualek

mtouhami – INFO PARIS

loading...

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.