Le terrorisme intellectuel en France est insupportable

ddhc1jpg-970970a-ee120

Le terrorisme intellectuel en France devient insupportable. Et ce sont certaines minorités , voire certaines personnalités, très actives, qui exercent à travers tous les canaux possibles de diffusion ces matraquages intellectuels destinés à des lavages de cerveaux

 

Le terrorisme intellectuel exerce sa toute puissance

La France, terre de liberté, qui fut le pays des Lumières, des Sciences, de la Littérature, de la Philosophie, de la Religion (monothéiste), de la Culture, de l’Esprit, du Romantisme et du Génie créatif, est devenue, en quelques décennies seulement, un cimetière, une terre en jachère, appauvrie, un espace culturel se réduisant à quelques infâmes expressions stériles, névrosées, irresponsables, n’ayant plus de remarquable qu’une médiocrité, une petitesse, une platitude, exprimées et inspirées par des auteurs si aigris, si frustrés, si haineux dans leurs verbes acerbes qu’ils en vomissent leur répugnance, toute leur détestation à l’égard de celles et ceux qui ne penseraient pas, ne vivraient pas comme eux, et surtout auraient une religion autre que la leur. La France n’est plus ce magnifique jardin dans lequel florissaient les plus grands esprits, les plus grands penseurs, elle s’est transformée en une déchetterie aux odeurs nauséabondes et aux égouts infects et pestilentiels. Quelles sales odeurs ! Partout, n’entonnent plus que des chants racistes et sectaires. Ces cruels et maléfiques êtres de l’ombre ternissent et assombrissent notre avenir commun. 

Une France se résumant actuellement aux trois bouquins suivants — le mot livre me parait être trop noble pour de telles porcheries — et qui n’en finit pas de cracher, de salir et de briser tous nos rêves. 

Un suicide français véhiculé par des pourfendeurs 

Merci pour ces moments, de Valérie Trierweiler. L’ancienne compagne de l’actuel Président de la République règle ses comptes et, dans une mise à mort, humilie, traîne dans la boue, livre à la vindicte populaire François Hollande, par pure vengeance personnelle. Une traîtrise digne des plus grandes fictions. Sauf que là, il s’agit bien d’une réalité, de moments vécus au cours d’une vie à deux. Si l’ignominie portait un nom et avait un visage, je l’aurais prénommée Valérie

Le suicide français, d’Eric Zemmour, l’islamophobe avéré et décomplexé. Dans ce torchon, il est question d’un suicide annoncé et programmé d’une France rongée par les immigrés et leurs enfants musulmans. Il y fait également l’apologie des crimes nazis puisqu’il prétend que le régime de Vichy (un régime collaborationniste) aurait sauvé des Juifs. Il réhabilite ainsi un régime reconnu coupable de trahison et de collaboration avec l’ennemi par l’Etat français. 

Soumission, de Michel Houellebecq. Dans ce brûlot islamophobe, l’auteur met en garde contre une possible accession au pouvoir d’un président musulman, et accuse les médias, les politiques et les tenants du pouvoir, de démission face au péril musulman. Autrement dit, selon Houellebecq, cela signifie : Pas de ça, chez nous ! C’est une véritable chasse aux sorcières qui est déclarée, sous couvert de la liberté d’expression et de création littéraire. 

Voilà les bouquins qui caracolent au sommet des meilleures ventes en France. C’est dire que nous sommes vraiment, en matière de littérature et d’écriture, au ras des pâquerettes. Le terrorisme intellectuel fait, décidément, des ravages en France. 

Touhami Moualek

mtouhami – INFO PARIS   

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.