François Hollande a su rassembler et rassurer les Français

François Hollande a su rassembler les Français déçus de Nicolas Sarkozy

 

Victoire de François Hollande

Ça  y est, la victoire était attendue, elle a été au rendez-vous, fidèle envers toutes celles et tous ceux qui l’ont désirée, écrite et dessinée. L’écart entre Nicolas Sarkozy et François Hollande est d’un peu plus d’un million cent mille voix. Pour ma part, je suis persuadé que ce sont les Français d’origine « étrangère » ? ceux-là mêmes qui ont été tant décriés, humiliés, bafoués, jetés en pâture aux électeurs les plus extrémistes de France par une droite réactionnaire ? qui ont fait pencher la balance en faveur de François Hollande. Et j’ai eu l’honneur et le privilège, comme beaucoup d’autres de mes concitoyens, de faire partie de ces Français qui sont aujourd’hui heureux, ravis et joyeux de reprendre espoir et de croire à nouveau en les valeurs fraternelles de la République. Des valeurs avec lesquelles nous n’avons jamais transigé et auxquelles nous serons éternellement attachés. Aujourd’hui, je suis fier d’appartenir à la Nation française. 

Certes, la droite et l’extrême droite vont agiter toutes les peurs, tous les vieux démons, les pires slogans consistant à annoncer la ruine du pays, le chaos politique et économique, le désastre financier et l’isolement de la France au sein de l’Europe et du Monde. Nous sommes rodés, rompus, et nous connaissons bien la chanson. Le peuple français a choisi librement et démocratiquement son nouveau Président. Ce dernier a clairement annoncé et expliqué ses choix, ses projets pour la France. Il a également décrit avec clarté quelle serait sa politique pour les cinq années à venir. Il ne faut donc surtout pas tomber dans les pièges de la peur tendus par une droite dévorée et anéantie par les seules règles et les seules lois qu’elle connaisse : celles de la haute finance. Si la droite française s’est affaissée et a socialement reculé, elle le doit en premier lieu aux règles impitoyables et aux diktats implacables de l’argent. Une démocratie républicaine, puissante et noble comme celle de la France, ne peut accepter que les finances prennent le pas sur la politique et ses dirigeants démocratiquement élus. 

Le discours du Bourget est l’événement de cette présidentielle 2012

Si je devais retenir un événement principal de cette campagne qui s’est achevée, c’est bien le discours du 22  janvier 2012 prononcé par François Hollande au Parc des Expositions du Bourget (93 – Seine-Saint-Denis). Et si je devais livrer un sentiment personnel, il est celui-ci : François Hollande m’a inspiré une grande confiance. Il rassure, rassemble et dégage une grande force intérieure. Cela a été visible lors du débat qui l’a opposé à Nicolas Sarkozy. On ne connait jamais les hommes à fond et il ne faut donc pas sous-estimer un adversaire. La Droite a péché par orgueil. L’arrogance et le mépris sont les ennemis jurés de l’homme et le conduisent inéluctablement à sa perte.

Un grand hommage à Nicolas Sarkozy qui a vaillamment défendu ses couleurs et a tout donné, mouillant sa chemise. On ne peut pas le lui reprocher. Ses torts et ses faiblesses ? Il  s’est mal entouré et a été mal conseillé. Il a commis des erreurs fatales. Les idées du Front National ne sont pas celles de la France. Parce que les idées du F.N. appellent la France et les Français au repli, au combat et à l’affrontement continuel entre Français et avec le reste du Monde. Ce n’est ni l’idée que nous nous faisons de la France, ni les idées humanistes auxquelles nous appartenons. Bonne chance et bon vent au Président François Hollande. 

Touhami Moualek

mtouhami – INFO PARIS

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.