Un CNT algérien étudié et préparé par les USA et ses alliés

algerie-7bc23

Nicolas Sarkozy, s’adressant au responsable du CNT libyen : « Attendez de voir ce qui va se passer en Algérie d’ici un an… » Un CNT algérien en préparation par les USA et ses alliés

 

 

La transition en Algérie

Nous en savons un peu plus sur ces révélations fracassantes du Président français qui constituent une véritable ingérence dans les affaires intérieures de l’Algérie. La première remarque est celle de la succession du Président Abdelaziz Bouteflika, l’homme de la concorde et de la paix civile. Nul doute qu’il subsiste des interrogations sur cette succession. Le successeur aura-t-il la confiance et l’aval du peuple comme le Président actuel ? Les ennemis de l’Algérie espèrent un flottement, une désorganisation et pourquoi pas une déstabilisation de l’Algérie pendant cette transition, pouvant laisser espérer aux charognards revanchards l’espoir d’une révolution algérienne musclée conduisant à une éventuelle guerre civile. L’avenir le dira. Mais une chose est déjà sûre : les Algériens resteront soudés et solidaires car ils ne veulent pas revivre les années de cauchemar passées récemment. De plus, leur nationalisme à toute épreuve les conduira plus vers une unité que vers une désunion. Les courants séparatistes et traîtres, notamment parmi une minorité de Kabyles, n’ont aucune chance de voir leurs desseins de diviser l’Algérie s’accomplir. La majorité des Kabyles est fière d’appartenir à l’Algérie et d’être algérienne. Aucun doute là-dessus. Le reste n’est que fantasme de quelques âmes en mal de reconnaissance et ne cherchant qu’à exister.

Un CNT algérien à l’étude

La seconde remarque nous vient des Etats-Unis d’Amérique, plus précisément de la CIA. En effet, nous savons désormais que les Américains ont mis en place une super équipe prête à opérer en Algérie. Il s’agit d’un CNT algérien, composé d’islamistes intégristes, de musulmans dits modérés et de laïcs alliés à BHL du style de Saïd Saadi, celui qui voulait une manifestation à Alger tous les samedis (d’où son surnom de Saïd Samedi). Ce CNT algérien, comme en Lybie et ailleurs, était destiné à coordonner les révoltes parmi les foules algériennes et devait préparer le terrain aux nouvelles puissances coloniales. On crée des troubles, un désordre, un chaos général, puis au nom de l’humanisme, de la charité chrétienne et des droits de l’homme, on intervient pour ensuite s’installer durablement. La dernière trouvaille des pays occidentaux est donc celle-ci : recruter parmi les plus intégristes musulmans, et utiliser ces derniers contre le monde musulman, afin de discréditer tout le monde musulman. Les Occidentaux s’allient avec les musulmans les plus extrémistes en vue d’infiltrer, de prendre le contrôle des foules en liesse éprises de justice et de liberté, comme l’ont démontré les récentes révolutions dans le monde arabo-berbère. Cette politique n’est pas une nouveauté en soi si l’on se souvient des manœuvres de la CIA en Afghanistan lorsque les services secrets (et le Pentagone) avaient mis au pouvoir les talibans pour des intérêts financiers. Ces talibans qui furent chassés du pouvoir après les attentats du 11 septembre par ces mêmes Américains !

L’unité des algériens n’a pas été suffisamment étudiée

Mais l’obstacle majeur de ce CNT algérien de laboratoire aura été celui de se heurter à un nationalisme algérien tout à fait hors du commun. Il est indéniable que l’unité du peuple algérien a fait avorter cette entreprise de démolition de l’Algérie. Et c’est bien à cela que songeait le Président Nicolas Sarkozy lorsqu’il prophétisait sur les drames qui toucheraient l’Algérie d’ici à un an. Et si j’ai un conseil à donner aux peuples arabes et musulmans, c’est de bien faire attention à tous ces réputés guides spirituels qui vont, c’est chose certaine, aller en florissant. Il y aura, certes, de vrais guides humbles et éclairés, mais beaucoup seront des chargés de mission travaillant pour le compte d’un employeur ne cherchant qu’à délocaliser ses idées néocolonialistes. Autrement dit prendre le contrôle de gens attachés à une religion par des diseurs de religion ; des faux en religion.

Touhami Moualek 

mtouhami – INFO PARIS

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.